AgTech: removing soil pollution using plants

 

Arsenic, lead, copper, mercury... The presence of heavy metals is a public health risk and a major challenge for ensuring the health of agricultural soil. Ludovic Vincent, agri-food engineer and founder of the start-up Biomede, aims to help farmers remove certain heavy metals from the soils, naturally.

 

After testing their concept, first in the laboratory, then directly in the field, Ludovic and his co-founder developed Biomede, a start-up accelerated by ToasterLAB in 2019. They are now ready to deploy their solution in France: removing heavy metal pollution from agricultural soil... using plants! When nature provides a solution, innovation can (often) be a question of common sense.

 

 

"invisible pollution" in soils

While heavy metals can be toxic at varying doses for humans, fauna and flora, they are naturally present in the soil, in particular in certain rocks from the Jurassic era. Their presence is also amplified by human activity, especially since the beginning of the industrial revolution 200 years ago.

 

"It is an invisible problem that presents the risks of creating a sort of toxic cocktail, and that can end up in our water and food supply," explains Ludovic Vincent, agri-food engineer by training and the co-founder of Biomede.

 

In France, 80% of soils contain contaminants in varying quantities, and 230,000 sites are considered to be dangerously polluted by heavy metals.

 

 

geological and human time scales are not the same

During my conversation with Ludovic, I was suprised to learn that soil pollution can be quite old. "In fact, our current practices are much safer for the soil than those from 50 years ago," he explains.

 

For Ludovic, the historical nature of soil contamination should not be seen as an excuse for inaction. The problem is very much in the present. The fact is that a geological time scale is not the same as that of human activity. "A soil whose ecosystem has been upset will take centuries to regenerate. The millions of microorganisms that it contains are unable to rebuild themselves in the space of only a few years."

 

So, how do we sustainably, and naturally, regenerate soil? Ludovic Vincent first encountered the subject when questioned by a farmer in 2016. Together with his co-founder, a specialist in biotech and a doctor of cancerology, they developed a start-up based on phytoremediation.

 

 

Diagnosing, sowing, and depolluting

Ludovic Vincent explains his surprisingly simple concept: "Phytoremediation is a solution that works well with agricultural soils by preserving them for farming use."

 

"The concept has several stages. First, we carry out a diagnostic of the area. This is essential to work out what to do next as we need to know the types and quantities of heavy metals in the soil. For that, we use an X-ray machine that lets us map out the contaminants."

 

Then comes the second stage: "According to the metals present, we adapt a mix of depolluting plants." These plants, known as HYP, or "hyperaccumulators", are selected for their ability to extract the pollutants from the soil.

 

"Nature is very efficient!", laughs Ludovic.

 

 

Ecological transition, a collective approach

While he sees Biomede as an impactful solution, Ludovic Vincent remains humble on the role that his company can play in transitioning to more ecological farming practices.

 

"Innovators, producers, farmers, consumers... There is a time limit for putting in place environmentally sustainable production that will require us all to work together, for generations to come. We need to develop tools and solutions. With Biomede, we are targeting soil health. But there are many other areas to be addressed. We absolutely need a collective approach."

 

He also recognises the crucial role of farmers. "Agriculture is the first sector to be concerned by the ecological transition.  It is both where the damage is felt (through climate change, for example) and where solutions can be put in place."

 

Considering the current boom in start-ups such as those of Biomede, agricultural innovation promises to be a major source of those solutions.

 

 

Accelerate your agtech projects!

By taking part in the ToasterLAB acceleration program, Ludovic says he has learned "heaps of useful stuff. Mentors, experts, other start-ups: ther advice and experiences where hugely useful for our development."

 

If your start-up or innovative SME has ambition but needs a helping hand with expert knowledge in agri-food, you can apply now for the next intake of ToasterLAB.

Go here to apply, or contact me: clement.galbois@vitagora.com.

 

 

By Clément

Business Developer and "start-up back-up" as he likes to call himself, Clément was immersed in world of start-ups before joining the ToasterLAB team. A keen volonteer for a number of evironmental causes that he holds dear, Clément is the main point of contact for ToasterLAB's start-ups. Contact him:  : clement.galbois@vitagora.com.

 

AgTech : dépolluer les sols agricoles par les plantes

 

Arsenic, plomb, cuivre, mercure… Défi de santé publique, la qualité et la pérennité des sols agricoles est depuis toujours un enjeu pour les agriculteurs. Ludovic Vincent, ingénieur agroalimentaire et fondateur de la start-up Biomede, permet aux agriculteurs engagés de retirer naturellement certains métaux lourds.

 

Après des premiers essais en laboratoires puis sur terrains agricoles, Ludovic et son associée ont développé Biomede, une start-up accélérée par ToasterLAB en 2019, qui s’apprête à un déploiement national de sa solution :  dépolluer les sols agricoles… par les plantes. Quand la nature soigne la nature : l’innovation est parfois (souvent) une question de bon sens.

 

 

La « pollution invisible » des sols

Toxiques à doses variables pour l’Homme, pour la faune et la flore, les métaux lourds sont naturellement présents dans nos sols, notamment dans certaines roches d’origine jurassique. Leur présence a également été amplifiée par l’activité humaine, surtout au moment de la révolution industrielle il y a 200 ans.

 

« Il s’agit d’un problème invisible avec des risques d’ ‘effet cocktail’, et des éléments qui finissent, à plus ou moins long terme, par se retrouver dans l’eau et dans la chaîne alimentaire », s’attriste Ludovic Vincent, ingénieur agronome de formation et co-fondateur de la start-up Biomede.

 

En France, 80% des sols contiennent des contaminants en plus ou moins grandes quantité, et 230 000 sites sont considérés comme dangereusement pollués aux métaux lourds.

 

 

Le temps géologique n’est pas le temps de l’Homme

Lors de mes échanges avec Ludovic, j’étais sidéré d’apprendre que la pollution de nos sols peut être parfois très ancienne. « En fait, nos pratiques actuelles sont bien plus saines pour les sols que celles d’il y a cinquante ans », m’a dit-il d’ailleurs confié.

 

Pour Ludovic, l’origine historique de la contamination des sols ne doit pas être une excuse. Le problème reste bien présent. Le fait est que le temps géologique n’est pas le temps de l’activité humaine. « Un sol dont l’équilibre est perturbé met des siècles à se régénérer. Les millions de micro-organismes* qui le constituent ne peuvent pas se reconstruire en quelques années seulement. »

 

Alors, comment régénérer les sols de façon durable, et surtout, respectueuse ? Ludovic Vincent, s’est posé la question lorsqu’un agriculteur est venu le trouver en 2016. Avec son associée, spécialiste en biotech et docteur en cancérologie, ils développent une start-up basée sur la phytoremédiation.

 

*J’en profite pour rappeler à nos lecteurs qu’un Atlas français des bactéries du sol a été publié suite aux travaux de l’UMR agroécologie de Dijon (pour en savoir plus : inrae.fr/actualites/richesses-insoupconnees-du-sol).  

 

 

Diagnostiquer, semer, et dépolluer : un cercle vertueux

Ludovic Vincent m’explique ce concept nouveau à mes yeux (mais tellement plein de bon sens) : « la  phytoremédiation est une solution qui s’adapte très bien au sol agricole en préservant leurs qualités agronomique ».

 

« Le principe est constitué de plusieurs étapes. Il s’agit, en premier lieu, de diagnostiquer le terrain. C’est une étape indispensable pour pouvoir intervenir par la suite : nous avons besoin de connaître la quantité et les types de métaux lourds présents dans le sol. Pour cela, chez Biomede, nous utilisons un appareil aux rayons X qui permet de cartographier les métaux lourds dans sol. »

 

Vient ensuite la seconde étape : « selon les métaux lourds présents, nous adaptons un mélange de plantes dépolluantes à introduire. » Ces plantes sont des « HYP », pour hyperaccumulatrices, sélectionnées pour leurs capacités à extraire les polluants du sol.

 

« La nature est bien faite ! », commente Ludovic.

 

 

Transition écologique : « une démarche collective »

Ludovic Vincent, s’il voit dans Biomede une « solution à impact », reste humble sur le rôle que Biomede peut jouer dans la transition écologique. 

 

« Innovateurs, producteurs, agriculteurs, consommateurs… Les échéances environnementales nous associent tous pour la pérennité de nos sociétés, de nos modes de production agricole, et pour les générations à venir. C’est essentiel de proposer des outils, des solutions. Avec Biomede, nous intervenons sur les sols. Mais il y a plein d’autres domaines. Il s’agit d’une démarche véritablement collective. »

 

Il reconnaît d’ailleurs le rôle clé joué par les agriculteurs : « l’agriculture est le premier secteur d’activité concerné par la transition écologique : c’est à la fois là que l’on subit les dégâts (du réchauffement par exemple) – et là que se font les solutions. »

 

Un constat que je ne peux qu’approuver, en tant que business developer au sein de ToasterLAB : l’innovation au service de l’agriculture est en plein boom – et émane de plus en plus du terrain.

 

 

Accélérez vos projets AgTech !

En participant au programme d’accélération de ToasterLAB, Ludovic reconnait avoir appris « plein de choses utiles. Mentors, experts, start-ups : leurs conseils et leurs retours d’expérience ont été vraiment essentiels pour le développement de Biomede ».

 

Si votre start-up ou PME innovante est en plein boom et qu’un « coup de pouce » spécialiste des domaines agricole et agroalimentaire vous serait utile, sachez qu’un appel à candidatures est en cours. Pour candidater, c’est ici : https://www.f6s.com/toasterlabcandidature2020/ et pour en savoir plus, vous pouvez m’écrire sur : clement.galbois@vitagora.com.

 

 

Par Clément

Business Developer, et "start-up back-up" comme il aime se faire appeler, Clément a vécu le monde des start-ups de l'intérieur avant de se mettre au service de leur développement au sein de ToasterLAB. Bénévole sur de nombreux fronts et engagé personnellement pour une consommation plus responsable, Clément est un point de contact privilégié pour les start-ups de ToasterLAB, bienveillant et à l'écoute. Contactez-le : clement.galbois@vitagora.com.

Profil de mentor - Pierre-Yves DYMARSKI

 

Plus de 100 mentors et experts participent à l’accompagnement des start-ups dans le cadre du programme ToasterLAB. Pour vous faire découvrir leur valeur et leur expertise, nous vous proposons chaque mois un « profil de mentor ».

 

Pierre-Yves DYMARSKI
Responsable projets R&D à Dijon Céréales

LES BONNES RAISONS DE LUI FAIRE CONFIANCE

 

A l’instar des terres qui l’entourent au quotidien, Pierre-Yves se cultive – ou plutôt, cultive ses connaissances. Face au monde, il cherche à en comprendre toute la complexité, au carrefour des enjeux agricoles, nutritionnels, de marché, et d’innovation. Portrait de ce mentor, pédagogue avide de connaissances et de solutions devant les défis alimentaires d’aujourd’hui et de demain.

 

« Les idiots ignorent la complexité. Les pragmatiques en souffrent. Certains parviennent à l'éviter. Les génies la suppriment », écrivait Alan Jay Perlis, scientifique américain et pionnier en langages de programmation.

Pierre-Yves Dymarski, loin du cynisme (ou du mépris) de cette citation, en partage un certain sens : le monde est complexe – et il est nécessaire de l’accepter. Depuis ses études, jusqu’à sa carrière au sein de Cérélab puis de Dijon Céréales, où il est devenu en 10 ans responsable des projets R&D, Pierre-Yves cherche à s’éclairer pour mieux construire.

 

Etudiant ingénieur de 2006 à 2009, il anticipe la fusion des deux écoles constitutrices d’AgroSup Dijon (ENESAD – côté agronome, et ENSBANA – côté agroalimentaire) en demandant à passer de l’une à l’autre.  « J’avais une curiosité naturelle qui me poussait à rechercher cette ouverture, à explorer les liens entre l’agriculture et l’alimentation ; ce qui n’était pas encore une évidence à l’époque, alors que l’on envisageait le monde de façon plus cloisonnée », se rappelle-t-il. Dans son quotidien professionnel, il saisit chaque occasion de se confronter aux enjeux d’acteurs divers et variés : en 2015, il devient mentor aux Entrepreneuriales de Bourgogne ainsi qu’au sein du programme d’accélération ToasterLAB. « Chez ToasterLAB, je rencontre des personnes très positives, avec des valeurs fortes, une volonté et un dynamisme motivants. »

 

Plongé dans le monde agricole par son métier, tourné vers celui de l’entrepreneuriat, et ancré dans les attentes alimentaires d’une génération, le regard de Pierre-Yves sur l’alimentation baigne dans la complexité. « Je connais les filières, leurs difficultés », explique-t-il. « En ce qui concerne la transition alimentaire, les enjeux sont multiples : il y a un enjeu environnemental évident. Par exemple, pendant cette année 2020, nos agriculteurs ont déjà subi 4 mois de sécheresse en Côte d’Or. En conséquence, il y a bien sûr des enjeux techniques et économiques considérables. Comment stocker l’eau recueillie lors des mois pluvieux pour la lisser sur les besoins d’une année ? Cela s’accompagne également d’enjeux politiques… Sans écarter, bien sûr, les enjeux alimentaires et nutritionnels, qui portent le tout, puisqu’il s’agit avant tout de nourrir les population et de répondre aux attentes sociétales du mieux possible. »

 

Pierre-Yves est confiant. « En intégrant tous ces enjeux et cette complexité, nous essayons de faire les choses de façon plus saine et plus intelligente, d’aller dans un sens positif pour tous. Les start-ups nous y aident beaucoup », reconnait-il. « Elles sont à la fois une source de solutions techniques, en irrigation par exemple, et de nouveaux marchés, notamment pour assurer les débouchés des diversification des cultures, comme le pois, le sarrasin, le chanvre, mais également pour des co-produits comme la drèche. »

 

S’il avait un conseil à donner aux start-ups avant de démarrer leur accélération ? « Gardez votre enthousiasme et votre agilité ! Préparez-vous à ce que l’on bouscule votre modèle d’affaires – mais toujours en gardant vos valeurs et votre cap initial. »

 

 

LÀ OÙ IL VOUS AIDERA

 

  • Réseau d’agriculteurs, accès à des terrains d’expérimentation

  • R&D en agronomie, protéines végétales, sans-gluten, nutrition

  • Production agricole

  • Connaissance des marchés innovants : insectes, alimentation fermentée, etc.

  • Management de l’innovation et coordination de projets d’innovation

 

IL L'A DIT (ET LE PENSE)

« Echanger avec les start-ups représente une vraie ressource pour moi. J’aime éclairer mon entourage autant que je suis attentif à ceux qui peuvent m’apprendre. »

 

A CONSULTER 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Start-ups et PME en croissance, vous souhaitez profiter des conseils des experts ToasterLAB ? Bonne nouvelle, les candidatures pour intégrer la prochaine promotion ToasterLAB sont ouvertes jusqu’au 28 septembre. Pour candidater, rendez-vous sur : https://toasterlab.vitagora.com/fr/candidatez

 

 

 

Par Clément

Business Developer, et "start-up back-up" comme il aime se faire appeler, Clément a vécu le monde des start-ups de l'intérieur avant de se mettre au service de leur développement au sein de ToasterLAB. Bénévole sur de nombreux fronts et engagé personnellement pour une consommation plus responsable, Clément est un point de contact privilégié pour les start-ups de ToasterLAB, bienveillant et à l'écoute. Contactez-le : clement.galbois@vitagora.com.

Mentor profile - Pierre-Yves DYMARSKI

 

More than 60 mentors and experts take part in coaching and supporting start-ups in the ToasterLAB program. In order to let you get to know these experts and experienced professionals, each month we will be publishing a "mentor profile".

 

Pierre-Yves DYMARSKI
R&D project director at Dijon Céréales

WHY YOU SHOULD LISTEN TO HIM

 

Like the agricultural fields that he frequents, Pierre-Yes cultivates... himself! Or at least, his mind. He is interested in understanding all the complexity the world has to offer at the crossroads of agriculture, nutrition, economics and innovation. Pierre-Yves is delighted to share the fruits of his search for knowledge and solutions that rise to the challenge of adressing food and agricultural challenges of today and tomorrow.

 

"The world is complex. That complexity is beautiful. But that's because there's something to be learned from mastering that complexity," said Ward Cunningham, an American pioneer of software design and collaborative knowledge management. 

 

Pierre-Yves Dymarski shares this sentiment: the world is indeed complex - and there is much to be gained from accepting this fact. From his student days up to his career with Cérélab then with the agricultural cooperative Dijon Céréales (rising to the position of R&D project director in under 10 years) Pierre-Yves has always sought to understand in order to better build a solution.

 

As an engineering student from 2006 to 2009, he switched halfway through from food to agricultural engineering. "I had a degree of natural curiosity that pushed me towards exploring the links between agriculture and food. This was still relatively rare at the time, although now the silos have been taken down between the two sectors," he remembers. In his professional life, he takes every opportunity learn what is at stake for the various players in these sectors: in 2015, he became a mentor for the "Entrepreneuriales de Bourgogne" start-up contest, and for the ToasterLAB acceleration program in 2017. "With ToasterLAB, I've met people who are positive, with strong values and a desire and motivation to succeed."

 

Immersed in the world of agriculture, open to the needs of entrepreneurs, and focused on the food expectations and behaviours of a generation of consumers, Pierre-Yves relishes this complexity. "I'm intimately aquainted with farming and its difficulties," he explains. "Concerning the transition of our food systems, there is much at stake, in particular how to protect the environment. For example, so far in 2020, our farmers have undergone 4 months of drought in our region. The technical and economic challenges of how to store water from the rainy months to tide us through the dry months are huge. To that we can add the complexity of the political dimension, and of course the overarching dietary and nutrition stakes since we need to feed our populations and meet their dietary needs and expectations as much as possible."

 

Piere-Yves is optimistic. "By integrating al the complexity of these competing dimensions, we are trying to do things in the most intelligent and healthy way possible, which is positive for us all. Start-ups contribute a lot," he underlines. "They

are both a source of technical solutions, for example in irrigation systems, and in generating demand for products that boost the biodiversity of our crops, such as peas, buckwheat or hemp, and in the recycling of by-products."

 

His one piece of advice to start-ups beginning their acceleration? "Keep your enthusiasm and your agility! Be prepared that your business model will be challenged – but don't compromise on your values and your ambitions."

 

 

HOW PIERRE-YVES CAN HELP YOU

  • Farming networks, access to agricultural testing grounds

  • R&D in agriculture, plant proteins, gluten-free, nutrition

  • Agricultural production

  • Knowledge of innovation markets: insects, fermented foods etc.

  • Innovation management and project management

 

IN HIS OWN WORDS

"Talking with start-ups represents a real resource for me. As much as I enjoy providing feedback, I am aware of what they have to teach me."

 

MORE READING 

 

GO DEEPER

 

Do you want to take advantage of coaching support that is challenging, generous... but never complacent, from our exceptional mentors? Contact me and find out more about the ToasterLAB program:  clement.galbois@vitagora.com.

 

 

 

 

By Clément

Business Developer and "start-up back-up" as he likes to call himself, Clément was immersed in world of start-ups before joining the ToasterLAB team. A keen volonteer for a number of evironmental causes that he holds dear, Clément is the main point of contact for ToasterLAB's start-ups. Contact him:  : clement.galbois@vitagora.com.

 

AgTech, accompagner les PME et les start-ups sur le terrain agricole : l’exemple de Telaqua


Drones, objets connectés, crowdfunding, agriculture urbaine… le secteur agricole a connu une révolution technologique et l’émergence des start-ups et PME AgTech en témoigne. Ces dernières développent des solutions innovantes pour aider les agriculteurs dans leurs problématiques telles que la détection des maladies, la gestion de l’eau, le traitement des données météorologiques, ou la traçabilité de leur production. Pour les innovateurs de l’AgTech, l’un des enjeux de leur développement est d’accéder à des réseaux d’acteurs agricoles – terrains d’expérimentation, retours utilisateurs et clients potentiels. Grâce au partenariat avec AgrOnov (le pôle d’innovation agroécologique implanté en Côte-dOr), ToasterLAB a pu associer ses compétences en accélération à un accès privilégié à des réseaux d’acteurs agricoles.  

 

Rencontre avec Sébastien Demech, co-fondateur de Telaqua et Liselore Martin, responsable relation adhérents d’Agronov.

 

 

Telaqua : l’irrigation connectée

 

Créée en 2018, la start-up Telaqua a développé une solution connectée pour aider les exploitations agricoles à optimiser leur utilisation de l’eau : « nous souhaitions apporter aux agriculteurs un outil performant pour piloter leur système d’irrigation à distance et éviter le gaspillage d’une ressource précieuse », explique Sébastien. Liselore nous le confirme : « la gestion de l’eau est une problématique de première importance pour les exploitants agricoles et les éleveurs quelle que soit la taille de leur exploitation. La solution de Telaqua répond à un besoin fort et qui prendra de l’ampleur dans les années à venir ». Telaqua équipe déjà des exploitations de grands groupes agricoles en France et en Amérique du Sud.

 

Pour franchir un cap dans leur développement, les fondateurs de Telaqua rejoignent ToasterLAB en janvier 2020 : « nous cherchions un accélérateur capable de nous accompagner dans la structuration de notre stratégie commerciale et internationale. Nous avons également profité de l’expertise de l’écosystème de Vitagora et notamment de son partenariat avec Agr0nov pour rencontrer des acteurs de l’agriculture régionale », développe Sébastien.

 

 

Accéder à une nouvelle typologie d'utilisateurs

 

Le partenariat entre ToasterLABet AgrOnov a été conclu pour favoriser les synergies entre les start-ups et les agriculteurs et permettre aux entrepreneurs de tester leurs solutions sur le terrain et auprès de leurs futurs utilisateurs. Après une première étape nécessaire de compréhension du stade de développement de Telaqua et de ses besoins, AgrOnov a ouvert les portes de son réseau : exploitants indépendants, coopératives, syndicat des irrigants de Côte d’Or.

 

« Ces rencontres leur ont permis d’affiner leurs connaissances des besoins du secteur agricole mais aussi de rencontrer de potentiels prescripteurs pour leur solution », complète Liselore.

 

Sébastien ajoute : « Nous travaillons essentiellement avec des grands groupes, comme l’a expliqué Liselore. Ces rencontres nous ont permis de découvrir d’autres acteurs du monde agricole et d’identifier des marchés potentiels. Notre ambition est de commercialiser notre offre auprès d’exploitations plus modestes. »

 

 

La gestion de l’eau et plus encore

 

Pour aller plus loin dans l’accompagnement des agriculteurs, Telaqua ambitionne dans les années à venir de développer une plateforme qui permettra à ces derniers de gérer l’ensemble des données nécessaires au bon fonctionnement de leur exploitation, comme les données météorologiques, la cartographie des sols et bien sûr, le système d’irrigation. Liselore abonde dans ce sens : « Il existe une demande très forte des agriculteurs pour une solution complète qui leur permettrait un réel gain de temps, d’argent et d’efficacité ».

 

Dans les années à venir, d’autres innovations sont attendues des entreprises de l’AgTech pour répondre aux enjeux climatiques et environnementaux. « Des innovations que le partenariat entre AgrOnov et ToasterLAB contribue à faire émerger et à concrétiser. AgrOnov apporte le lien aux agriculteurs et aux besoins du terrain. Cela se traduit aussi par l’implication de notre directeur Frédéric Imbert, aussi directeur Innovation de Dijon Céréales, en tant que Président du Comité exécutif de ToasterLAB. », conclut Liselore.

 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur l’équipe de ToasterLAB, les compétences des mentors et experts, et le réseau de Vitagora qui sont ouverts à l’ensemble des start-ups de ToasterLAB, contactez-moi pour un échange direct : clement.galbois@vitagora.com.

 

Par Clément

Business Developer, et "start-up back-up" comme il aime se faire appeler, Clément a vécu le monde des start-ups de l'intérieur avant de se mettre au service de leur développement au sein de ToasterLAB. Bénévole sur de nombreux fronts et engagé personnellement pour une consommation plus responsable, Clément est un point de contact privilégié pour les start-ups de ToasterLAB, bienveillant et à l'écoute. Contactez-le : clement.galbois@vitagora.com.

Des accompagnements dédiés aux entreprises innovantes de l’AgTech

En janvier 2020, ARVALIS – Institut du végétal, institut technique leader en Europe sur les grandes cultures, et UNIGRAINS, partenaire de référence des entreprises de l’agroalimentaire, se sont associés pour créer UNILIS AGTECH et offrir un accompagnement technique et financier, ainsi qu’un accès à leurs réseaux de partenaires aux entrepreneurs de l’Agtech.

 

Quelles sont les conditions à respecter des entreprises visées ?

  • Proposer des solutions applicables aux systèmes agricoles français
  • Être basées en France ou à l’international
  • Disposer d’une preuve de concept.
  • Travailler sur des solution innovantes sur ces thématiques : agriculture numérique, agroéquipements, nutrition et la protection des plantes, ou toute autre solution pertinente pour une amélioration durable des systèmes à l’échelle de la parcelle, de l’exploitation ou des territoires.

 

Le premier jury de sélection d’Unilis se tiendra le 20 mai. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au lundi 11 mai. Plus d’information sur https://www.unilis.fr/fr

 

Partenariat ToasterLAB/AgrOnov

Dans le cadre de leur participation au programme d’accélération ToasterLAB, les PME et start-ups innovantes de l’AgTech peuvent bénéficier du partenariat avec AgrOnov, pôle d’innovation en agroécologie :

  • Organisation de focus Groupe Agriculteurs pour confronter votre solution avec le terrain
  • Bénéficier d’offres privilégiées pour des expérimentations en labos, serres, plein champ
  • Rendez-vous qualifiés avec les professionnels de l’agriculture (agriculteurs, chambres, coopératives, lycées agricoles)
  • Démonstrateur Smart’Agri : retours terrain et visibilité ! (Exposer une démo : prototype, vidéo, logiciel, etc.) sur les événements business et agricoles

 

Une opportunité pour profiter de solutions et outils dédiés pour développer, tester et faire connaître leurs innovations AgTech. Pour profiter du partenariat, répondez à l’appel à candidature ToasterLAB sur https://toasterlab.vitagora.com/fr/candidatez (clôture des candidatures le 22 juin 2020).

 

 

Par Claire VO

Responsable du programme ToasterLAB, Claire VO est également en charge de la post-accélération de nos start-ups, ainsi que de l'accompagnement des intrapreneurs. Après 12 ans au sein de Vitagora, Claire est véritablement le "cerveau du réseau" et, dans les méandres de notre écosystème, vous aide à y voir plus... clair ! Contactez-la  claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

ToasterLAB? Support, advice and mentoring

Léna, ToasterLAB Happy

 

 

Arnaud Roussac of the company BEE, accelerated in 2018, answered our questions.

 

 

Watch the video below for a quick presentation of the activities and latest news of BEE, and his feedback on the ToasterLAB acceleration program... why he chose to join the program, and what he got out of it.
(video in French with English subtitles in the Youtube interface).

 

 

 

 

By Claire VO

ToasterLAB's Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' acceleration and post-acceleration, as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

 

Success story: Inalve, three years post-acceleration

 

For the last three years, the ToasterLAB acceleration program has been supporting start-ups and SMEs in innovative areas of the Agri-Food sector. Inalve was one of the first start-ups to join the program in 2017 with two goals in mind: develop their agri-agro network, and access expert support in HR and management. Three years later, what have they accomplished?

 

 

inalve: from science to business

A scientist specialised in microalgae, Christophe Vasseur left the world of academia in 2011 to join an American company producing ethanol and biofuel from microalgae. "This is when I became aware that innovation plays a fundamental role in our daily lives," he remembers. In the USA, within a very "market-oriented" professional environment, Christophe discovered a new business culture: his "technological" vision as a scientist became superceded by a more relevant "usage/market" vision.

 

"My taste for entrepreneurship comes from that experience. I then came back to France where the conditions were better for me to launch my business."

 

 

joining ToasterLAB to access an agri-agro network

After following a "Management of innovative companies" degree program in Paris, with the goal of verifying that his business model was relevant to market needs, Christophe and his team turned towards Vitagora's acceleration program, ToasterLAB, at the end of 2016.

 

His first goal: his network. "We needed to open up our professional network to the agri and agri industy sectors."

 

While being installed in a business incubator in Nice, ToasterLAB was a necessary additional resource. "In Nice, we have a lab where we carry out our tests and develop pour prototypes and pour proof of concept. It's our brain. In Dijon, with ToasterLAB, we came looking for contacts and mentors, and the insight they could give us." 

 

 

Résults?

"We got a real benefit from ToasterLAB's collective intelligence," explains Christophe. "While our mentors challenged us a lot, such as Georges Devesa [see the mentor portrait here], there was never a teacher-student relationship. Together, we were both contributing to something constructive."

 

And outside of the mentors? "Thanks to ToasterLAB, we were able to identify people who understood our solution and possible applications for it: potential clients and future partners."

 

 

Going further in structuring the start-up's expertise

EIn 2017, Inalve had a single employee.

 

"With ToasterLAB, we were supported in a very real way for structuring our HR activities. Following our acceleration, we have developed two teams in the company in addition to the R&D team: we now also have a "business development" and ""strat"egy/marketing" teams."

 

We have also recruited an CFO to take care of the finances needed to realise our vision for the company."

 

Résults?

In two years, Inalve has gone from one to 13 employees.

 

"Thanks to a better structuring of our expertise, and with the financial point of view of the CFO? we have made microalgae economically viable. The opening of our pilot plant for microalgae processing - a world first! - will take place by the summer of 2020."

 

 

Advice for toasterlab's future candidates?

Inalve is proud of having won several innovation contests. The secret of their success? That can be contained in two pieces of advice:

"We are always willing to take part in contests  where the audience is relevant to our goals, whether it is investors or businesses. Our aim is not necessarily to win the contest, but rather to build our visibility among people who understand our activity and will then talk positively about us."

 

"Make sur you bring proof to the table! This is my background as a scientist that is talking, but it's a reality: bringing proof of how your activity works is fundamental for convincing your listeners."

 

Some advice that will certainly be appreciated by our start-ups for their Deomday Pitches!

 

 

ByClaire VO

ToasterLAB's Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' acceleration and post-acceleration, as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

Success Story : inalve, trois ans après

 

Depuis 3 ans, le programme d’accélération ToasterLAB accompagne des start-ups et PME prometteuses des domaines innovants de l’Agri-Food. Inalve fut l’une des premières start-ups à rejoindre le programme en 2017 avec deux objectifs en tête : ouvrir son réseau agri-agro, et accéder à un accompagnement RH. Trois ans après, quels accomplissements ?

 

 

inalve : de la recherche à l’entrepreneuriat

Chercheur du CNRS spécialiste des micro-algues, Christophe Vasseur quitte le monde de la recherche académique en 2011 pour rejoindre une entreprise américaine productrice d’éthanol et bio-carburants à base de microalgues. « C’est là que j’ai pris conscience que l’innovation a un rôle fondamental à jouer dans notre quotidien », se rappelle-t-il. Aux Etats-Unis, dans un environnement professionnel très orienté « market », Christophe s’est ouvert à une nouvelle culture : de sa vision « technologique » de chercheur, il a compris toute la pertinence de la vision « usage / marché ».

 

« Le goût de l’entrepreneuriat est né de cette expérience. Je suis alors rentré en France, car l’environnement était très favorable pour me lancer dans l’entrepreneuriat. »

 

Rejoindre ToasterLAB pour s’ouvrir à un réseau agri-agro

Après avoir suivi le programme « Challenge+, Management d’entreprise innovante » au sein de HEC Paris, dans l’objectif de vérifier la pertinence du business model d’inalve selon les besoins du marché, Christophe et son équipe se sont tournés vers le programme d’accélération de Vitagora, ToasterLAB, dès fin 2016.

 

Premier objectif : le réseau. « Nous avions besoin d’ouvrir notre réseau professionnel aux secteurs agri et agro. »

 

Incubé à Nice, ToasterLAB se présentait complémentaire : « à Nice, nous avons un laboratoire qui nous permet de faire nos premiers essais, nos prototypes, notre preuve de concept (POC)… C’est notre ‘jus de cerveau’. A Dijon, au sein de ToasterLAB, nous sommes venus chercher des contacts et aussi des mentors, et la prise de recul qui va avec. »

 

Résultats ?

« Nous avons bénéficié d’une vraie intelligence collective ! », explique Christophe. « Si nos mentors nous ont beaucoup challengés, comme Georges Devesa (voir le portrait de mentor ici), il ne s’agissait pas d’une relation professeur/élève. Ensemble, nous avons bénéficié d’apports mutuels très fructueux. »

 

Et au-delà des mentors ? « Grâce à ToasterLAB, nous avons pu identifier des interlocuteurs qui comprennent notre solution et les applications possibles : des clients potentiels et de futurs partenaires. »

 

Aller plus loin en structurant les compétences de la start-up

En 2017, inalve ne comprenait qu’un seul salarié.

 

« Avec ToasterLAB, nous avons bénéficié d’un accompagnement très concret pour la structuration de nos RH. A la suite de notre accélération, nous avons développé deux services dans l’entreprise, au côté de notre pôle R&D : un pôle « business development » et un pôle « stratégie / marketing ».

 

Nous avons également recruté un DAF (directeur administratif et financier) pour traduire en chiffres l’histoire que nous avions en tête. »

 

Résultats ?

En deux ans, inalve est passé d’un seul à 13 salariés aujourd’hui. Un chiffre qui porte chance !  

 

« Grâce à une structuration plus précise de nos compétences, et avec le regard financier de notre DAF, nous avons rendu les microalgues économiquement viables. L’ouverture de notre unité pilote de transformation de microalgues – première au monde ! -  est d’ailleurs prévue avant l’été 2020. »

 

Un conseil pour les futures promos de ToasterLAB ?

Inalve peut se targuer d’avoir remporté plusieurs concours d’innovation. Leur recette du succès ? Elle tient en deux conseils :

« Nous sommes toujours partants pour participer aux concours où l’auditoire est pertinent par rapport à notre activité, qu’il soit constitué d’investisseurs ou d’industriels. Notre objectif n’est pas de remporter le concours, mais de nous faire connaître auprès de personnes qui comprennent notre activité et parleront de nous de façon positive. »

 

« Miser sur les preuves ! C’est mon passé de chercheur qui parle, mais c’est une réalité : apporter des évidences du bien-fondé de votre activité est fondamental pour convaincre vos interlocuteurs. »

 

Des conseils à mettre entre toutes les mains des start-ups qui s’apprête à pitcher à notre DemoDay (programme sur ce lien) !

 

 

Par Claire VO

Responsable du programme ToasterLAB, Claire VO est également en charge de l’accélération de nos start-ups, ainsi que de l'accompagnement des intrapreneurs. Après 12 ans au sein de Vitagora, Claire est véritablement le "cerveau du réseau" et, dans les méandres de notre écosystème, vous aide à y voir plus... clair ! Contactez-la claire.vanoverstraeten@vitagora.com

All About FoodTech: the latest foodtech news for July

 

Agri-Food start-ups and SMEs, ToasterLAB has launched a call for applications for its next intake (apply by August 26th). No time to waste, apply now at https://toasterlab.vitagora.com/apply!

 

Even during your summer vacation, keep a finger on the FoodTech pulse with our web news bulletin. The development of intrapreneurship, advances in solutions to the food waste crisis, tomorrow’s food innovations… Find out more below.

 

 

Corporations seek to increase their agility

 

While partnerships between start-ups and multinationals are multiplying, the latter are intensifying their initiatives to encourage their employees to take the first steps as intrapreneurs. What’s in it for the corporations? How do they go about motivating their workers ? 

 

 

What progress on reducing food waste?

 

The FoodTech sector is rolling out new initiatives to tackle food waste. One app is encouraging donations between private citizens while another is helping consumers to use their leftovers, and yet another is offering a range of chocolates made from industrial by-products. In parallel, a retailer is specialising in supermarket surplus stock…

 

 

What will be on our plates tomorrow?

 

To rise to the multiple challenges (economic, demographic, environmental etc.) facing the food industry, start-ups are teeming with ideas. Microalgae protein, sports snacks based in insects, fermented street food… What will be on our plates tomorrow? Or on the supermarket shelves?

 

 

Go deeper

 

ToasterLAB, the 100% Agri-Food acceleration program powerd by Vitagora has opened its latest call for applications. Get the right acceleration support to launch your business in Europe – mentors, experts, business connections and much more. Apply here by August 26th: https://toasterlab.vitagora.com/apply 

 

 

 

By Claire VO.

 

 

ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' acceleration and post-acceleration, as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

Pages

Subscribe to ToasterLAB news
Subscribe to RSS - AgTech