Accélérateur : le VRAI / FAUX

 

 

 

« On n’a pas besoin de vous, on est déjà incubés. » « Ah mais vous êtes une pépinière, en fait. » « Non ? Ah bon ? Et c’est quoi, la différence ? »

 

Ces remarques, je les entends au quotidien. Et je les comprends : dans les méandres de l’écosystème français d’accompagnement aux jeunes entreprises, il n’est pas évident de cerner les différences entre un accélérateur et un incubateur.

 

Or, chaque dispositif possède ses spécificités et ses atouts. Mieux les identifier vous permettra de vous orienter vers la (ou les !) solution(s) qui saura(ont) répondre à votre besoin. Après un petit rappel d’ordre linguistique, voici notre « VRAI / FAUX » sur les préjugés adossés aux accélérateurs.

 

Accélérer / incuber : si on se penchait simplement sur les définitions ?

 

A l’heure du web, n’ayons pas peur d’être old-school. Pour mieux cerner la différence entre « accélérateur » et « incubateur », je vous propose d’ouvrir votre dico (vous pourrez en profiter pour le dépoussiérer un peu) :

  • Lettre A -> « accélérer » (du latin accelerare, de celer, -eris, rapide) : rendre plus rapide une action, faire qu'un processus s'installe plus vite et avec plus d'ampleur.
  • Lettre I -> « incuber » (du latin incubare, être couché) : couver, assurer la protection des œufs avant leur éclosion.

 

En parallèle, une « pépinière » d’entreprises est un lieu d’hébergement jeunes entreprises, sans programme d’accompagnement associé.
 

Vous commencez à cerner les nuances ? Pas de soucis : je rentre dans les détails.

 

 

« Je peux rejoindre un accélérateur dès mon idée de création d’entreprise. »

 

FAUX !

 

Un accélérateur vise, comme son nom l’indique, à « accélérer » le développement de jeunes entreprises. Pour cela, il faut donc que l’entreprise existe déjà et ait atteint un certain degré de maturité. A ToasterLAB, le niveau attendu est celui de la commercialisation / passage à l’échelle industrielle (un premier produit au moins doit être commercialisé). En Suisse, chez Kickstart Accelerator, les candidatures sont étudiées si les start-ups en sont à leur projet pilote.  
 

A l’inverse des incubateurs, qui accompagnent les créateurs d’entreprise (des « seeds ») dans l’objectif de « faire éclore » leur projet de création, de l’idée à la preuve de concept et jusqu’au lancement officiel de la start-up. 

 

 

« Je dois délocaliser mon entreprise pour rejoindre un accélérateur… »

 

FAUX, la plupart du temps

 

Les accélérateurs sont majoritairement des programmes et peuvent être suivis de là où vous êtes (contrairement à un incubateur). C’est le cas à ToasterLAB par exemple. Certains accélérateurs nécessitent d’être hébergés sur place, mais ils sont rares.
 

L’implantation géographique est en revanche plus importante lorsqu’il s’agit d’incubateurs – que ce soit pour les incubateurs issus de la Loi Allègre (dont un des critères de sélection est le lien entre le projet et la recherche publique locale), les incubateurs privés ou corporate, ou encore les incubateurs d’écoles supérieures.

 

 

« L’accélérateur propose un accompagnement limité dans le temps. »

 

VRAI

 

Accélérateur et incubateur sont tous les deux limités dans le temps. Si la durée d’une incubation varie de 1 à 3 ans (lancer une entreprise prend du temps !), l’accélération est généralement plus intensive pour réussir à obtenir des résultats rapides et ciblés. En moyenne, ce sont des accompagnements de 3 à 6 mois. Chez ToasterLAB, le fonctionnement est hybride : 2 mois d’accélération intensive suivis de 10 mois de post-accélération.

 

 

« Un accélérateur, ce n’est que de la mise en relation. »

 

FAUX !

 

Si la mise en relation est fondamentale à la réussite des programmes d’accélération, en s'adossant à des experts dans des domaines spécifiques (international, gestion d’affaires, juridique, branding, industrialisation, etc.) (voir ici le réseau d’experts de ToasterLAB) ainsi qu'à des réseaux d’investisseurs, leurs actions ne se limitent pas à organiser des échanges de cartes de visite.
 

Sessions collectives et individuelles, formations, entretiens hebdomadaires, chèques de prestation / coaching, etc. : chaque accélérateur propose un panel de services et d’actions concrètes au service de votre croissance. Renseignez-vous auprès des équipes… et des anciennes start-ups accélérées (des témoignages de nos anciennes start-ups sont à lire ici) !

 

 

« Les accélérateurs sont des organismes à but lucratif »

 

VRAI/FAUX

 

Ce préjugé trouve son origine dans l’évolution récente du paysage économique français. En effet, les premiers incubateurs sont nés dans les universités ou d’initiatives territoriales – à but non lucratif (alors qu’à l’étranger, nombreux sont les incubateurs à but lucratif, comme The Kitchen en Israël).

De leurs côtés, les premiers accélérateurs ont été lancés par des investisseurs privés.

Aujourd’hui, si la plupart des accélérateurs dans le monde se financent par des prises de participation, ce n’est pas le cas pour tous. Et aucunement une obligation de statut. D’ailleurs, ToasterLAB est une association loi 1901 avec 0 prise de participation garantie (« zero equity »).

 

 

« Accélérateur, incubateur... Il y en a forcément un plus utile que l’autre ! »

 

FAUX (et archi-faux)

 

Incubateurs et accélérateurs sont des dispositifs qui enrichissent, chacun et de façon complémentaire, l’écosystème français de l’entrepreneuriat. Connaitre et comprendre leurs différences, et s’entourer des experts en entrepreneuriat que chacun représente, est essentiel pour choisir le programme adapté à votre stade de développement. Chez ToasterLAB, si votre start-up est trop jeune ou trop mature pour nous rejoindre, on ne se privera pas de vous le dire… et on vous aiguillera au mieux afin de développer votre start-up plus sereinement !

 

 

Pour en savoir plus sur ToasterLAB

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre programme, n’hésitez pas à me contacter sur claire.maugras@vitagora.com. Nous acceptons des candidatures tout au long de l’année !

 

 

 

Par Claire M

Start-up manager pour ToasterLAB, Claire est familière du monde de l’entrepreneuriat : elle a passé plus de 4 ans en tant que chargée d’affaires au sein d’un incubateur de start-ups et centre européen des entreprises et d’innovation. Sa mission au sein de ToasterLAB: accompagner les start-ups au quotidien, les challenger, et leur apporter une aide et une écoute à la fois humaine et motivante. claire.maugras@vitagora.com

All About FoodTech : the latest FoodTech news for February

 
We’ve just announced ToasterLAB’s latest cohort (by the way, congratulations to our new recruits: SaveEat, Pleurette, C&Dac, Obione, Biomede, and Max de Génie). So what other Foodtech and Agtech news should be on your radar for this month? What disruptive innovations are emerging throughout the food value chain?
 
Advice for entrepreneurs and startups, Agtech, lab-grown meat, retailtech: here is our selection of web-based news for February…
 

 

Advice to entrepreneurs and startup news

 
No entrepreneur wants to see his company fold. But understanding the reasons for these all too frequent pitfalls could be a way for you to avoid them. “Managing a company is like being a ship's captain. Each day, you need to plot your course, set your sails, check your crew. That's the only way you'll all make it to the next port," explains Oisin Morrin, Managing Director of Tippagral and ToasterLAB mentor. Here are a few other pieces of advice and news gleaned from the internet.

 

Agtech: agriculture that’s more and more “tech”

 
IoT, smart devices, artificial intelligence: contrary to appearances, agriculture is very keen on technology – and especially “high-tech”! Decision-making data, precision agriculture, traceability of products etc, AgTech is giving farmers innovative solutions to optimise their yields, reduce the environmental impact of their crops all the while responding to consumer demands.
 

 

What’s the future for artificial meat?

 
While the meat-free “Impossible Burger” can now claim to also be gluten-free, there is still a large question mark around the production of “in vitro” meat products, especially their potential for industrial production. At what cost? Under what regulatory constraints? And especially… with what degree of consumer acceptance? If science and innovation are progressing with the USA leading the way, the European market seems less ready (for the moment…).
 

 

RetailTech: faster, more sustainable

 
In food retail, we are witness to two innovation approaches: the first favouring user friendliness/speed, and the second responding to environmental stakes. Whether for one or the other, technological applications are emerging… and may even allow the two to find common ground.
 

 

Go deeper

Advice from mentors, sharing experiences with other startups: sign up below to get updates on our articles and the upcoming applications calls for ToasterLAB!

 

 

 
 
By Claire VO.
 
 
ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

All About FoodTech : the latest FoodTech news for January

 
Last December, the ToasterLAB’s 4th acceleration session got the chance to strut their stuff in front of potential partners and investors at the ToasterLAB Demo Day. And we were proud of how far they’ve come. On the same day, we also found out the winners of the Boomer Challenge, an international food startup contest organised by Vitagora and Mondelez international… Congratulations to Max de Génie, Cérélab and TrooFoods Ltd!
 
Don’t miss out on any of the FoodTech news by catching up on our selection of web articles for this month: anti-waste, connected solutions for farmers, an identikit of a startupper…
 

 

Retail Tech: solutions for improving client experience

 
One in four French people have already tested retail drive-throughs: food e-commerce is clearly developing strongly. Many retail platforms are now diversifying their services to attract more customers: improving purchasing experience, reducing waste, improving access to quality foods etc. Here’s what the web has to say…
 

 

FoodTech: technology on our plates

 
Science has not had the last word in food business: 3D printed food, lab-grown meat, edible crockery… From France to the moon, here’s an overview of the latest food innovations.
 

 

AgTech: the agricultural renaissance

 
Responding to an increasing demand for food all the while reducing reliance on chemicals: this is the challenge faced by agriculture across the planet. Urban agriculture, online platforms, new tools for animal farming… AgTech is at the cutting edge of innovation.
 

 

Agri-Food startup and entrepreneur advice

 
Building a business is no child’s play. Far from the cliché of ramen and endless games of table tennis in the conference room, the identikit of startup founders is quite something else. Find out more about the true face of entrepreneurship, as well as the winners of the Boomer Challenge organised by Vitagora and Mondelez…
 

 

Go deeper

 

Advice from mentors, sharing experiences with other startups: sign up below to get updates on our articles and the upcoming applications calls for ToasterLAB!

 

 

 
 
By Claire VO.
 
 
ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

Profil de partenaire - MiiMOSA

 

POURQUOI ON LEUR FAIT CONFIANCE

 

Certaines start-ups nous épatent. Et lorsqu’on parle avec elles, ce n’est pas forcément pour rejoindre notre programme d’accélération : c’est peut-être qu’elles ont, elles aussi, beaucoup à nous apporter.  Lancée il y a seulement 3 ans, MiiMOSA comptabilise aujourd’hui 24 salariés et est sans aucun doute passée au stade de la jeune entreprise pérenne. Jeune ? Oui. Mais sérieuse !

 

Son activité ? MiiMOSA est une plateforme de financement participatif. Sa spécificité ? Ce site est exclusivement dédié aux secteurs de l'agriculture et de l'alimentation. Avec 1 500 projets de financement à son actif, dont 76% qui ont atteint leur objectif, un total de 8 millions d’€ collectés, MiiMOSA a fait ses preuves.

 

En septembre 2018, MiiMOSA et ToasterLAB ont signé un partenariat, visant à faire bénéficier aux start-ups accélérées par ToasterLAB d’un accompagnement renforcé de la part de MiiMOSA : webinaire, intervention lors des sessions pour apporter des conseils en financement participatif, etc.

 

 

Là où Miimosa vous aidera

 

  • Financements participatifs : MiiMOSA propose deux types de financements participatifs :

    • Le don avec contrepartie, pour des objectifs de financement situés entre 1 000 et 70 000 € (moyenne à 6 500€)
    • Le prêt rémunéré, pour accompagner des financements plus importants (entre 15 000 et 200 000€), avec un taux d’intérêt variant de 2 à 4%. Une option très pertinente dans le cadre de la recherche de fonds complémentaires pour des créations d’entreprise.
  • Coaching dans le cadre du financement participatif : rédaction de la collecte, mise en image, calibrage du montant et de la durée, choix des contreparties., stratégie de communication du projet…
  • Accompagnement à la communication (Réseaux sociaux, newsletters, etc.) : MiiMOSA bénéficie d’une belle visibilité, relayé à une communauté de plus de 90 000 membres qualifiés, particulièrement intéressés par des projets innovants dans les secteurs agricoles et agroalimentaires, et répartis sur l’ensemble du le territoire français.

 


chez miimosa on le dit (et on le pense)

 

« Nos financements participatifs ne remplaceront pas les banques. Mais ils présentent un triple intérêt : ils apportent un financement complémentaire, permettent une dilution du risque pour les entrepreneurs, et s’accompagnent d’une communication au grand public. »

(Marion Laumonier, Chargée de partenariats chez MiiMOSA)

 

 

A consulter 

 

Site web de Miimosa

Page LinkedIn

 

 

Pour en savoir plus

 

Pour être mis en relation avec MiiMOSA ou pour en savoir plus sur les interventions prévues par MiiMOSA auprès de ToasterLAB en 2019, contactez-moi : claire.vanoverstraeten@vitagora.com.

 

 

 

Par Claire VO

Responsable du programme ToasterLAB, Claire VO est également en charge de la post-accélération de nos start-ups, ainsi que de l'accompagnement des intrapreneurs. Après 12 ans au sein de Vitagora, Claire est véritablement le "cerveau du réseau" et, dans les méandres de notre écosystème, vous aide à y voir plus... clair ! Contactez-la  claire.vanoverstraeten@vitagora.com

From the concept to the market: Biomimetic tells their story

 

 

What exactly is the ToasterLAB acceleration program offering startups? A question we asked Biomimetic, an Avignon-based startup offering solutions for recycling food waste through insect farms, and an alumni of ToasterLAB's second cohort.

 

Damien Sabatier, CEO and founder of Biomimetic, replies: "Before ToasterLAB, we had the tech and the idea for a project. Three months later, thanks to ToasterLAB, we had gathered several major food businesses as clients and we were able to set up pilot plants throughout France."

 

How did they get from the concept to the market? Let's take a look back at Biomimetic's acceleration journey with ToasterLAB...

 

An innovative and intriguing concept...

Biomimetic's concept is simple: "reusing - transforming - creating". Exploiting organic waste products from food manufacturing or agriculture, transforming them on site into two products - insect larvae and manure - for animal feed, petfood and aquaculture feed. In other words, it is a local level solution for recycling bio-waste, using a profitable model of circular economy in action.

 

Profitable, you say? Yes, indeed! This is now this innovative and environmentally friendly solution is able to convince the number crunchers: instead of spending money to collect and take away their organic waste, a company is now able to recycle and create value from this waste - at up to 250€ of revenue per tonne of waste products (instead of spending on average 60€ per tonne for waste collection of products such as fruit and vegetables).  

 

"We estimate that our equipment easily pays for itself within two to three years. That's a really short term ROI for a company," explains Damien.

 

… that still needs to be sellable!

However, even if the concept and the tech are on point, Damien and his team found it diffucult to attack their market (although not for lack of motivation).

 

"At the beginning of 2017, I had just finished prototyping and I was starting to think about now to sell our concept," he remembers. "But I was soon faced with my lack of knowledge in sales and marketing. It was with the goal of getting access to our markets that we joined ToasterLAB... and began our acceleration in September 2017."

 

During the three months of the intensive acceleration phase, Damien received expert advice and support to define his business model.

 

"The ToasterLAB team put us in contact with potential clients. By getting firsthand feedback, their needs and comments, we adapted our offer: what was missing from our model was a service offer to help with the implementation of our solution."

 

"We had the answer to 'how much will it cost?' and 'what will it bring you?'... but not to 'how does it work?'. We added the aspects of custom building and adapting final products to our clients' target markets, training operators, scaling up projects as you go along and so on. Today we are confident in a business model that we co-built with our clients, thanks to ToasterLAB." 

 

first clients in an advisory role

Only a few months after beginning their acceleration, a number of large food companies throughout France had joined Biomimetic's client list. Very soon a number of pilot plants were installed, for example with Dijon Céréales, a ToasterLAB founding member and partner of Vitagora.

 

"After taking two months to construct the units, Dijon Céréales set up our equipment in September 2018 for an initial phase with five pilot plants on three sites, including a farm and the Aiserey organic flour mill in the Burgundy-Franche-Comté region."

 

"The first feedback was very satisfactory," explains Damien. "We are already imagining Dijon Céréales as a real partner for setting up our business in Burgundy-Franche-Comté. They are an excellent ambassador and they are helping us to find our place within the industry sector."

 

go further

If Biomimetic's success story sounds right up your alley, you too can get the help you need to go from concept to market. Feel free to contact me,  claire.vanoverstraeten@vitagora.com, to find out how the ToasterLAB team, mentors and partners can contribute to making your own startup story a real world success!

 

 

By Claire VO

ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

Du concept au marché : Biomimetic raconte

 

 

Qu’apporte concrètement notre programme d’accélération ToasterLAB aux start-ups ? C’est la question que nous avons posée à Biomimetic, une start-up localisée à Avignon et proposant des solutions de valorisation de bio-déchets grâce à la production de masse d'insectes, que nous avons accompagnée dans le cadre de notre 2e promo.

 

La réponse de Damien Sabatier, son fondateur et CEO : « avant ToasterLAB, nous avions la technologie et l’idée du projet. Trois mois plus tard, grâce à ToasterLAB, nous avons recueilli des clients parmi des grands comptes de l’agroalimentaire, et avons mis en place plusieurs pilotes industriels à travers la France. »

 

Comment passer du concept au marché ? Retour sur la success story de Biomimetic et son accompagnement par le programme ToasterLAB.

 

un concept innovant et seduisant...

Le concept de Biomimetic est simple – mais il fallait y penser : « reuse – transform – create ». Exploiter les déchets organiques produits par l’agroalimentaire ou l’agriculture, en les transformant directement sur site en deux produits : des larves et du fumier d’insectes, à destination de marchés tels que l’alimentation animale, le petfood (NAC), ou les produits de pêche. En d’autres termes, il s’agit d’une solution de proximité pour la valorisation de bio-déchets, selon un modèle économique circulaire et rentable.

 

Rentable ? Hé oui ! C’est là que ce concept, non seulement innovant et écologique, devient séduisant sur le plan économique : au lieu de dépenser de l’argent auprès des collecteurs pour récolter des déchets organiques, une entreprise se donne la possibilité de valoriser ses biodéchets – à hauteur de 250€ de CA par tonne de déchets générés (au lieu d’une dépense de 60€ en moyenne la tonne pour une collecte traditionnelle de déchets type fruits/légumes bruts).

 

« On estime que le ROI de l’installation de notre équipement est obtenu au bout de 2 à 3 ans. C’est une rentabilité quasi immédiate pour une entreprise », précise Damien.

 

… mais qui a besoin d’être (bien) vendable !

Pour autant, si le concept et la technologie sont bien rodés, difficile pour Damien et son équipe (pourtant bien motivés) d’attaquer le marché.

« Au début de l’été 2017, je venais de finir la phase de prototypage et commençais à réfléchir au développement commercial du concept », se rappelle Damien. « Mais j’ai vite été rattrapé par mon manque de compétences en développement commercial et marketing. C’est donc pour des fins d’accès au marché que j’ai candidaté à ToasterLAB… et que j’ai été retenu pour un début d’aventure en septembre 2017. »

Pendant les trois mois de son accélération intensive, Damien a été accompagné sur la définition de son modèle d’affaires.

 

« L’équipe de ToasterLAB nous a mis en relation avec des clients potentiels. En me confrontant à la réalité du terrain, à leurs attentes et à leurs commentaires directs, nous avons fait évoluer notre offre : ce qu’il manquait à notre modèle, c’était l’injonction d’un panel de services pour accompagner la mise en œuvre et le suivi de notre solution. »

 

« Nous avions la réponse à ‘combien ça coûte’ et à ‘combien ça va rapporter’… mais pas à ‘comment ça marche’. Conception à la carte et adaptation de la recette des produits finis aux marchés visés par l’entreprise, formation des opérateurs, redimensionnement du projet au fur et à mesure, etc. : aujourd’hui, nous pouvons affirmer que notre business model a été co-construit avec nos clients, grâce à ToasterLAB. »

 

Le rôle essentiel de prescripteur des premiers clients

Dès lors, et seulement quelques mois après le début de leur accompagnement, des grands comptes de l’industrie agroalimentaire situés dans toute la France ont rejoint le portefeuille clients de Biomimetic. Rapidement, plusieurs pilotes industriels se mettent en place, notamment chez Dijon Céréales, membre fondateur de ToasterLAB et adhérent historique de Vitagora.

 

« Après les deux mois de délais nécessaires pour fabriquer les unités, Dijon Céréales a été équipé en septembre 2018 pour une première phase avec 5 unités pilote, déployées sur 3 sites, l’un au sein d’une exploitation agricole – et deux autres unités sont installées, au siège et au sein du moulin bio d’Aiserey. »

 

« Les premiers retours sont très satisfaisants », explique Damien. « Nous imaginons déjà faire de Dijon Céréales un vrai partenaire pour assoir notre implantation en Bourgogne-Franche-Comté : c’est un excellent relais, qui souhaite aller au bout de sa démarche, et qui nous permet d’intégrer l’ensemble de la filière. »

 

Pour aller plus loin

Si la success story de Biomimetic vous parle, si vous aussi, vous souhaitez passer du concept au marché, n’hésitez pas : contactez-moi sur claire.vanoverstraeten@vitagora.com pour savoir comment nous rejoindre et ce que notre équipe, nos mentors et partenaires peuvent apporter au développement de votre start-up !

 

 

 

Par Claire VO

Responsable du programme ToasterLAB, Claire VO est également en charge de la post-accélération de nos start-ups, ainsi que de l'accompagnement des intrapreneurs. Après 12 ans au sein de Vitagora, Claire est véritablement le "cerveau du réseau" et, dans les méandres de notre écosystème, vous aide à y voir plus... clair ! Contactez-la  claire.vanoverstraeten@vitagora.com

All About FoodTech : the latest FoodTech news for November

 
We are freshly back from the SIAL, the worlds biggest food trade show, and the startups of ToasterLAB’s 4th cohort are preparing for our Demo Day on December 11th in Paris. 
Don’t miss out on any of the FoodTech news by catching up on our selection of web articles for this month: FoodTech investments, future food, connected fields…
 
 

FoodTech: all about  investments

 

A FoodTech startup is created everyday in Europe! SIAL 2018 was the occasion chosen by DigitalFoodLab to reveal their latest report on “FoodTech, an opportunity for Europe’, in partnership with Vitagora, Sopexa, Eutopia and the Paris Chamber of Commerce. With this overview of European investments in the FoodTech sector, we find answers to questions such as “Who is investing, and where? What sectors are booming? Also on the web, the opinion of Christophe Breuillet, Vitagora’s director, on the essential role of FoodScience for the competitivity of France’s food sector.
 
 
 

Foodscience: science at your table

 
From lab-grown meat to printed vegetable steaks, scientists are disrupting food in order to craft responses to new consumer expectations. From Singapore to Israel, this month, take a world tour of food innovation direct from the laboratory.
 
 
 

AgTech: startups at the forefront of the green revolution

 
How to reconcile the race to increase agricultural yields with sustainable practices? Many startups in the world are focusing on this problem. Drones, intelligent weed-eating robots, hydroponics… many fascinating, and promising, innovations await us.

 

 

Advice to Food entrepreneurs and startups

 
Successfully launching a business is a not more that just having a great idea. You need to convince investors that your idea has got great potential. To test your idea with knowledgeable industry people, why not take part in a pitch contest? For example, the Boomer Challenge, organised by Vitagora and Mondelez International, is looking for exciting food ideas for the the markets of healthy seniors. You can apply until November 23rd, and be in to win cash prizes, a trip to Paris to pitch to business leaders and investors, and professional acceleration support.
 
 
 

Go deeper

 

Advice from mentors, sharing experiences with other startups: sign up below to get updates on our articles and the upcoming applications calls for ToasterLAB!

 

Our previous 'All About FoodTech' bulletins:

 
 
By Claire VO.
 
 
ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

All About FoodTech : the latest FoodTech news for October

 
We are having an Indian summer here in France for the 4th cohort of ToasterLAB. Our new batch of startups are taking stock with the help of their mentors and experts. And the sun is also shining on our previous cohorts who have given us great feedback on what they have achieved since their acceleration. To give them, and you, a bit of food for thought, here is our latest bulletin of FoodTech and AgTech web-based news.
 
 

Retail tech: traditional retail challenged by e-commerce players

 

Supermarkets and organic farming cooperatives have something in common: their distribution model is being disrupted by e-commerce players. Amazon and the newcomer, Aurore Market, have grasped that consumer purchasing expectations are changing and they appreciate the added flexibility of e-commerce. Other lunchtime food for thought: Sodebo innovates with its FREEGO connected vending machines.
 
 
 

AgTech: moving towards low-impact agriculture around the world

 
A retail giant is jumping into urban agriculture. City-based farms are clearly a hot topic at the moment with players from throughout the food value chain. Other news in AgTech – Africa is set to lead the race towards sustainable agriculture, “tailor-made” microbes to replace chemical fertilizers, and the French state promises to invest in the “post-glyphosate” future.
 
 
 

Future food factories: traceability from the field to the supermarket

 
An international report is predicting huge growth from blockchain markets. Traceability is becoming more than ever a building block of food business. Sourcing of primary products, product life cycles, animal welfare… producers and retailers are investing strongly in the reorganisation of their supply chain.

 

 

Advice to Food entrepreneurs and startups

 
The new cohort of ToasterLAB already has its first acceleration sessions under its belt. The time is now right to meet the mentors and experts that will offer them their valuable advice. Between two sessions, here are a few ideas for further reflection.
 
 
 

Go deeper

 

Advice from mentors, sharing experiences with other startups: sign up below to get updates on our articles and the upcoming applications calls for ToasterLAB!

 

Our previous 'All About FoodTech' bulletins:

 
 
By Claire VO.
 
 
ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

 

Feedback: can an old dog learn new tricks?

 

Atelier du Fruit is an innovative food SME, member of Vitagora since 2014, working on natural and clean label processing techniques to optimise flavours of fruit-based food products. Founded in 2012 by Alain Etiévant (who has a 30-year career, including 10 years working for Frutarom), Atelier du Fruit took part in the third cohort of ToasterLAB's acceleration program beginning last spring.

But, hey, you say, what's an SME doing in a startup program? What does an entrepreneur with decades of experience under his belt get out of this type of program? And what were the results? Well, keep reading for the feedback from Clémence Carbonnel, R&D project manager for Atelier du Fruit who shows us that all business founders, even old dogs (sorry, Alain ;) ), can learn new tricks and learn a lot from an acceleration program.

 

why apply? a key stage in the road towards industrialisation

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : "Since our creation in 2012, we have been a R&D-based company (which we will continue to be as that is where our DNA and our passion truely lies). But, so that our clients are able to use our enzyme and fermentation-based solutions, we were also going to begin selling the same enzymes and cultures that we use in our laboratory. We wanted to move up to an industrial scale reproduction of what we do in our laboratory, effectively and efficiently. In order to pivot in this way, we needed help, and the ToasterLAB program seemed just what we were looking for."

 

"out of our comfort zone": what an SME can do in an acceleration program

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : "First of all, it was intense! For 3 months, every Thursday, we got together with the rest of the cohort to go over a new topic: business model, business plan, innovation, industrialisation, marketing, HR management, sales... The experts gave explanations on the various topics and how to address them in our company, fellow entrepreneurs gave their feedback, and we talked one-on-one with them. And each week, we went well and truly out of our comfort zone and were challenged continually. Even on subjects that we thought we had a good handle on! During each session, we learned a huge amount and made huge strides forward.

 

The program requires a lot of investment, which is of course not easy when you are running a company. But the ToasterLAB team and the mentors were behind us throughout the program and helped us stay the course, prioritise and move forward."

 

Immediate results: development strategy, network...

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : "Thanks to ToasterLAB, we were able to clearly define our business model, to tackle regulatory questions more confidently, and to refine our financial and sales strategies. And we are still doing so, as we didn't have the time to do everything during the program: with the help of experts, we are restructuring our team and reorganising our activity. So that the team is both more efficient and happier in their work, so that everyone gets job satisfaction while also satisfying our clients and developing the business. We are also going to start our international development. 


ToasterLAB also allowed us to build up a great network: with the other startups of our cohort, but also the mentors and experts that we met and with whom we are developing exciting innovation projects!"

 

 

go further

To find out more if our acceleration program is right for you, whether you are an SME or a startup, contact us: claire.vanoverstraeten@vitagora.com.

 

 

 

By Claire VO

ToasterLAB Program Manager, Claire "VO" is in charge of our start-ups' post-acceleration as well as intrapreneurship. After 12 years with Vitagora, Claire's unparalleled knowledge of our network is put to good use while integrating our startups into the food business ecosystem!  E-mail her at: claire.vanoverstraeten@vitagora.com

Témoignage : un (programme d’accélération) pour tous… et tous pour un

 

Atelier du Fruit est une PME innovante dans l’agroalimentaire, membre de Vitagora depuis 2014, travaillant sur des processus naturels et « clean label » pour optimiser les arômes des produits alimentaires à base de fruits. Fondée en 2012 par Alain Etievant, qui possède plus de 10 ans d’expérience au sein de Frutarom, cette PME a suivi notre programme d’accélération FoodTech au printemps dernier.

Je vois d’ici votre interrogation : c’est-à-dire que les programmes d’accélération seraient tout aussi adaptés aux PME qu’aux start-ups ? Quel intérêt pour une PME dont le fondateur bénéficie de plusieurs dizaines d’années d’expérience (rien que ça !) de participer à notre programme ? Et pour quels résultats ? Voici le témoignage de Clémence Carbonnel, chargée de projet R&D à Atelier du Fruit (source) qui prouve que tous les entrepreneurs, même expérimentés, peuvent tirer bénéfice de notre programme d’accélération pour pousser plus loin leur développement.

Témoignage rédigé par Atelier du Fruit et publié sur : https://www.atelierdufruit.fr/toasterlab/. Merci pour ce témoignage qui nous va droit au cœur (et en plus, on ne le leur avait pas commandé).

 

Pourquoi participer ? Le moment-clé du passage à l’industrialisation

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : « Depuis notre création en 2012, nous sommes une société de R&D (et nous continuerons de l’être car c’est notre essence, notre passion, ce qui nous fait vibrer !). Après avoir beaucoup cherché, nous avons trouvé ! Et pour que nos clients puissent mettre en place nos solutions enzymatiques et fermentaires, nous souhaitions les accompagner en leur proposant les enzymes et les ferments que nous utilisons en laboratoire. Pour pouvoir reproduire de manière fiable et spécifique nos solutions laboratoires à l’échelle industrielle. Pour faire ce « virage » nous avions besoin d’aide, et le programme ToasterLab nous a semblé parfaitement adapté à ce besoin. »

 

« Sortir de sa zone de confort » : ce que fait concrètement une PME dans un programme d’accélération

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : « Tout d’abord, le rythme est intense ! Pendant 3 mois, chaque jeudi, nous retrouvons notre promotion pour aborder un thème nouveau : le business model, le business plan, l’innovation, l’industrialisation, le marketing, la gestion des ressources humaines, la commercialisation, … Des experts viennent nous expliquer les différentes thématiques et comment les aborder, des entrepreneurs viennent raconter leur expérience, et nous échangeons individuellement avec eux. Et chaque semaine, nous sortons de notre zone de confort, nous sommes challengés et remis en question, même sur les sujets que nous pensions parfaitement maîtriser. A chaque session, nous apprenons énormément. A chaque session, nous avançons dans notre projet.
Le programme est très intense et demande du temps et de l’investissement, ce qui n’est pas toujours aisé quand on doit gérer une entreprise. Mais l’équipe ToasterLab et des mentors entrepreneurs nous encadrent et nous guident tout à long du programme. Ceci nous permet de garder un cap, de prioriser les actions, d’avancer efficacement. »

 

Des résultats immédiats : stratégie de développement, réseau

Clémence Carbonnel, Atelier du Fruit : « Grâce à ToasterLab nous avons pu définir clairement notre business model, nous conforter sur des notions de réglementation, mettre au point notre stratégie financière et notre stratégie commerciale. Et nous continuons, car nous n’avons bien sûr pas le temps de tout mettre en place pendant le programme : avec l’aide d’un expert, nous restructurons notre équipe et de nous nous réorganisons ; pour que l’équipe soit à la fois épanouie et efficace, que chacun puisse s’accomplir tout en satisfaisant nos clients et en développant l’entreprise. Nous allons aussi entamer des actions pour nous développer à l’international.


ToasterLab nous a aussi permis de construire un beau réseau : avec les start-ups de notre promo, mais aussi avec les mentors et experts que nous avons pu rencontrer, et avec qui nous comptons développer de beaux projets, innovants bien sûr ! »

 

Pour aller plus loin

Pour bénéficier vous aussi des conseils de notre accompagnement, que vous soyez PME ou start-up, deux solutions : vous abonner à notre newsletter mensuelle, ou nous rejoindre ! Pour en savoir plus, contactez-moi : claire.vanoverstraeten@vitagora.com.

 

 

 

Par Claire VO

Responsable du programme ToasterLAB, Claire VO est également en charge de la post-accélération de nos start-ups, ainsi que de l'accompagnement des intrapreneurs. Après 12 ans au sein de Vitagora, Claire est véritablement le "cerveau du réseau" et, dans les méandres de notre écosystème, vous aide à y voir plus... clair ! Contactez-la  claire.vanoverstraeten@vitagora.com

Pages

Abonnez-vous à nos actus
S'abonner à RSS - Développement business